Pictures12

... et bien le commencer avec la lecture du dernier Flow... sous le regard vigilant de Virginia Woolf et du groupe Bloomsbury, caché dans ses pages. Une chambre à soi. Savoir depuis ces derniers jours qu'il faut dorénavant privilégier la détente, le confort, soi... pour être mieux, aussi, avec les autres. Tout un art qui tient dans un équilibre fragile. Bouger doucement. Fuir le déni qui laisse croire que tout va bien. Avoir ouvert la porte de la maladie, s'être confiée sur facebook, et avoir reçu tellement d'amour en retour que le coeur en a été gros d'un chagrin qui ne fait pas de peine. Vous dire merci de tant de réconfort. Depuis quelques temps, il y a la méditation, la voix de Christophe André qui apaise chaque soir les tensions. Parcourir Flow et se rendre compte que Frédéric Lopez la pratique, ça et la bienveillance. Etre un peu amoureuse. Et être comme ça, depuis quelques temps également, tous les jours, pleine d'éclats de rire, d'humour joyeux, de fantaisie, et de découragements. Embrasser sa famille comme on s'accroche à une bouée qui nous maintient à flot. Serrer ses amis virtuellement dans ses bras, envoyer des coeurs qui palpitent. Avoir envie de dire je t'aime. Retrouver le soir venu les mots des autres, sentir sur son dos pousser des ailes de papillon. Assumer son rôle à jouer. Lire