18 mars 2013

Indigo, Catherine Cusset

indigo"La vie vous rend sous une autre forme ce qu'elle vous prend."

Un festival en Inde. Quatre auteurs ont été réuni là par l'Alliance Française, et ce sous une chaleur accablante, pour participer à un marathon de rencontres et tables rondes. Cette semaine a été organisée par Géraldine, mariée à un indien et mère d'un petit garçon de dix mois. Elle joue sa carrière sur le succès de ce festival et accueille pourtant maladroitement Charlotte Greene la cinéaste, Roland Weinberg le vieil écrivain accompagné de sa belle et italienne Renata, et Raphaël Heuletère qui s'avère être son amour de jeunesse...
Comment cette petite troupe se sortira-t-elle des pièges d'un pays qu'ils connaissent peu et de leurs propres contradictions ?

J'avais vraiment envie de me plonger avec délectation dans ce roman d'une auteure que j'admire généralement beaucoup. Mais Indigo est sans conteste une déception. Je n'ai jamais eu le sentiment de retrouver dans cet écrit la plume acerbe et fine qui m'avait tant plu auparavant. Quel dommage !
Pourtant, l'Inde moderne constitue une véritable attraction de lecture dans ce roman qui pour moi ne remplit malheureusement pas ses promesses de qualité littéraire et de voyage. Je ne me suis pas non plus tellement attachée aux personnages et leur sort m'a semblé par trop tiré par les cheveux et irréaliste. En fait, j'ai seulement apprécié les quelques réflexions disséminées ici et là sur l'angoisse de l'âge et du temps qui passe, celle là même qui nous prend en défaut la première vraie ride venue.
J'ai hâte de retrouver Catherine Cusset dans ce qu'elle sait si bien faire, quand elle parle de sa propre vie par exemple [Mes autres lectures ici].

Editions Gallimard - 19.90€ - Janvier 2013 - (Certifié lu pour moitié dans le train !!) 

Ce livre est en compétition pour le prix-relay-logo (clic sur le logo pour plus de détails) et a été le roman "coup de coeur" de Mars. Il fera donc partie de la sélection finale de juin.. - La page facebook - @PrixRelay 

Quelques autres lectures... Clara n'est pas non plus convaincue - Même constat pour Saxaoul qui regrette aussi que l'Inde moderne ne soit qu'un décor de théâtre - Je partage le constat déçu de Enfin livre -

Posté par Antigone1 à 19:55 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags : ,


28 octobre 2011

New York, Journal d'un cycle ~ Catherine Cusset

newyorkjournald_uncycle"On dit un cycle infernal, un cercle vicieux, le cycle menstruel, le cycle des saisons. On recycle les journaux, les bouteilles et les employés. On programme les cycles des machines à laver. Ca ne tourne pas rond là-dedans. On tourne en rond, on n'avance pas. On en a fait le tour."

Pour comprendre le propos de Catherine Cusset dans ce titre, il faut sans doute préciser qu'il est sorti tout d'abord dans la collection "Traits et portraits" au Mercure de France en 2009, avant de sortir cette année en édition Folio.

Car ici nous rentrons dans l'intime, et même si l'auteure nous avait habituée aux récits de famille, cela peut surprendre. Catherine Cusset est à New York, avec son mari, elle a trente deux ans, nous sommes bien avant l'effondrement des tours jumelles, aux débuts des années 90... Et Catherine est dans le désir d'enfant, celui qui ne vient pas. Alors, elle compte ses cycles et anticipe les jours potentiels avec ferveur, se dispute avec son conjoint que tout cela effraie un peu, et fait du vélo (petit jeu de mot du titre à relever). Les pages intérieures sont d'ailleurs parsemées de photographies de bicyclettes à l'abandon qui donnent réellement à l'ouvrage une épaisseur et une distance bienvenue.
J'aime beaucoup lire Catherine Cusset d'habitude mais je dois dire que je suis restée ici un peu sur le côté d'un sujet qui ne m'a guère touchée. C'est un portrait de New York à hauteur de deux roues qui vaut par son aspect subjectif et l'image dépassée qu'il décrit. Car comme le précise l'auteure en prologue, "Treize ans plus tard, New York a changé."

Un conseil, pour la découvrir, préférez plutôt "Un brillant avenir", "Le problème avec Jane" ou "La Haine de la famille" ! J'ai lu également "En toute innocence", "Confessions d'une radine" et "A vous"... il n'y a plus qu'à choisir. ;)

Editions Folio - 5.10€ - Septembre 2011

Merci à Cathulu, dont je partage finalement l'avis !! - Je l'avais noté en 2009 suite au billet enthousiaste de Lily qui l'avait lu elle en grand format

Posté par LESECRITS à 09:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2010

Un brillant avenir, Catherine Cusset

unbrillantavenir"Entourée de ces jeunes Américains qui parlent anglais entre eux et s'adressent à elle affectueusement, Helen se rappelle l'époque où son fils, étudiant de licence à Harvard, amenait ses amis à dormir dans le NewJersey après une fête tardive à Manhattan, sans même prévenir ses parents. Elle se réveillait le dimanche matin et trouvait sa maison, tel le château de la Belle au Bois dormant, peuplée de jeunes gens endormis sur les canapés du salon, sur la moquette de la salle à manger, ou au sous-sol. Elle en était heureuse. Tandis qu'ils lèvent leurs verres aux jeunes mariés rayonnants, elle oublie les mois d'insomnie et d'angoisse. Après tout, peut-être une épouse française n'empêchera-t-elle pas Alexandru d'avoir un brillant avenir."

Elena est roumaine. Le résultat d'une filiation obscure. Ses parents adoptifs, oncle et tante, seraient peut-être ses véritables parents. Elle n'en sera jamais certaine. En 1958, elle rencontre Jacob, lors d'un bal. Ils tombent éperduement amoureux, mais le jeune homme est juif et les parents d'Elena s'opposent au mariage. Le couple passera outre et quittera après la naissance de leur enfant la roumanie pour Israël, puis pour les Etats-Unis.
Devenu jeune-homme, Alexandru, leur fils, rencontrera à son tour l'amour, en la personne d'une jeune française, Marie, qu'il épousera finalement lui aussi malgré le désaccord de ses parents. En effet, Elena, qui se fait appeler désormais Helen, tremble devant cette belle-fille étrangère qui lui semble un danger pour l'avenir de son fils et pour l'équilibre de leur famille. Mais cette inquiétude est-elle fondée ?

J'ai beaucoup lu autrefois Catherine Cusset, notamment son roman Le Problème avec Jane qui a reçu en 2000 le Grand Prix des Lectrices ELLE. Il y a eu également ses autres écrits, plus autobiographiques, comme par exemple La Haine de la famille, Amours transversales, En toute innocence, que j'avais beaucoup aimés à une époque... Je me souviens être sortie d'une librairie de Nantes, il y a quelques années, un paquet de Folio blancs signés Catherine Cusset dans les mains. Un brillant avenir se classe pour moi dans la même veine que Le Problème avec Jane, nous y rencontrons la dimension de conteuse de l'auteure.
Sans disséquer particulièrement ce roman, je dirais que j'en ai apprécié ici les aspects historiques, cette incursion profonde dans une Roumanie inconnue, isolée. J'ai aimé le caractère d'Elena jeune, et ses contradictions d'adultes, le personnage de Marie aussi. L'auteure sait, avec talent, pointer du doigt les terreurs de mère, le bouleversement des moeurs entre deux générations que tout semble opposer. Il y a beaucoup de promiscuité dans ce livre, des canapés que l'on déplie pour un soir, ou quelques mois, de la dignité et de la fierté que l'on ravale douloureusement.
Un moment de lecture profond et intéressant.

bouton3 Note de lecture : 4/5 - Folio - Février 2010 - 7.10€

Biblioth_que_et_LALCe titre a reçu le Prix du Goncourt des Lycéens 2008

Solenn a apprécié ce "très beau portrait de femme" - Keisha a trouvé cet écrit plus plat que les autres romans de l'auteure - Un roman vraiment très réussi pour Cuné - Anna Blume est un peu déçue - Ce roman a parlé à Leiloona - Toutes les autres lectures sont chez BOB...

Posté par LESECRITS à 10:45 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
Tags :