Je comprends elle est tentante la basculeboismain
Au lieu de l'équilibre
On peut trouver sa raison d'être dans l'infini combat
Dans des poings qui se serrent

Être toujours à la limite de soi
Au bord, dans la fragilité
Chercher l'effleurement, juste ce qui blesse
Et trouver de la vie
Dans cette sentation de douleur

Tout mieux que le silence

Elle est tentante, oui
La voie tracée, toute prête
Tu le creuses depuis longtemps déjà
Ce sillon

Mais oser le bonheur
Goûter l'éclat d'un rire, ses postillons de joie
La beauté d'un geste, son mouvement vers toi
Voilà l'audace, le sursaut

Le pouvoir qui te reste

© Les écrits d'Antigone - 2012